09/01/2005

La malédiction s'acharne sur Justine" - dhnet.be

La malédiction s'acharne sur Justine Henin (09/01/2005)
© AP
Blessée au genou, elle renonce à disputer l'Australian Open. Olivier Rochus - Malisse gagne la finale du double à Adélaïde!

SYDNEY Justine Henin-Hardenne (WTA 8) ne disputera pas l'Australian Open! L'annonce de son forfait, faite depuis Sydney, où elle devait effectuer son grand retour à la compétition, a fait l'effet d'un coup de tonnerre en plein ciel azur. Victime d'une micro-fissure d'un os au niveau du genou droit, la championne olympique a renoncé à défendre son titre à Melbourne pour ne pas hypothéquer la suite de sa saison.

«Depuis quelques jours, Justine sentait une légère douleur au genou droit, expliqua Carlos Rodriguez, par le biais du portail internet de sa joueuse. Après deux jours de repos, cela allait, cela dit, beaucoup mieux. Hier (NdlR: vendredi), elle s'est entraînée sans le moindre problème pendant 45 minutes. Puis, sur un retour de service, elle a eu fort mal. Il s'agit d'une micro-fissure de l'os. Le genou n'est heureusement pas touché. Elle se rétablira en une à trois semaines. On nous a dit qu'on pouvait rester ici à Sydney, pour aller à Melbourne la semaine prochaine, au cas où elle ne sentirait plus rien, mais on ne veut pas prendre de risques. On va rentrer en Belgique.»

L'année 2005 ne peut donc, quelque part, plus mal commencer pour Justine Henin. Enfin débarrassée du maudit cytomégalovirus qui lui avait pourri l'existence durant une grande partie de la saison 2004, elle s'apprêtait à faire sa réapparition sur le circuit avec une grande faim de tennis. Malheureusement, il lui faut une nouvelle fois déchanter.

«Je me sentais en forme et vraiment prête à jouer après tous mes problèmes de l'année passée, confia-t-elle sur son site, ajoutant, en conférence de presse, que «cette blessure est probablement plus dure à accepter que ce qui m'est arrivé l'année dernière vu que tout le reste va bien et que mon tennis s'améliorait.»



L'horizon semblait, en effet, enfin s'être éclairci pour l'ancienne première joueuse mondiale. Après une rentrée en demi-teinte lors du Women Tennis Trophy, au Spiroudôme, elle restait sur deux bonnes semaines de préparation à Saddlebrook, sous la houlette de Pat Etcheberry. Le Chilien lui-même s'était exprimé avec optimisme sur son retour, même s'il restait clair qu'il lui faudrait disputer quelques matches avant de retrouver toutes ses sensations. Cette blessure, que Carlos Rodriguez faisait mine, au micro de la VRT, d'imputer, en partie, «au stress qui grandit toujours à l'approche d'un Grand Chelem» et «à l'angoisse qui est toujours présente dans l'esprit de Justine» sera venu tout remettre en cause, incitant la Namuroise, vu son passif médical récent et son manque de compétition, à emprunter la voie de la sagesse.

«C'est ennuyant pour moi, mais bon, c'est l'histoire de trois semaines ou moins. Je vais être prudente, ne pas me presser, je reviens déjà de loin. De toute façon, il faut être réaliste, je ne saurais pas tenir deux semaines en Grand Chelem, je ne tiens déjà pas une heure en entraînement», conclut-elle.


 

Source: www.dhnet.be

14:33 Écrit par jujufan | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.